CÒR D'ÒMES DE BIGÒRRA
disques

ligams


cap aus sorelhs


adara


d’aigas et de ròcas


vias deths aires
site propulsé par spip
presse

Voici des extraits des articles de journaux, les références de nos passages tv etc.

9 mai 2016 - Ligams dans Longueur d’ondes

« A la lumière des cieux jusqu’à l’épure, la chaleur des hommes jusqu’à la communion. A l’instar de « Alentorn de la taula », une composition de Vox Bigerri qui invite à se réunir autour de la table pour créer. Un album de salut public, idéal en période de doutes et d’état d’urgence. »

SYLVAIN DEPEE
Longeur d’ondes

voir l’article


15 février 2016 - Une ovation pour Vox Bigerri

« Au-delà d’un régionalisme vaguement chauvin qui pourrait paraître réducteur, les expériences de Vox Bigerri s’inscrivent dans une exigence et une modernité qui transcendent la tradition pour lui donner une puissance incomparable. Leurs arrangements, leurs références culturelles qui se jouent des frontières : béarnaises, occitanes, sardes, corses, byzantines, originaires du Moyen-Orient, etc., s’accommodent des chansons populaires, triviales ou poétiques, des berceuses qui, subtilement arrangées, sonnent comme de la musique sacrée. »

M. Maliarevsky
La Dépêche du Midi

voir l’article


15 janvier 2014 - Cap aus sorelhs dans les Inrocks

« Nulle trace de solennité bêlante ne se discerne au sein (ardent) de ce recueil rigoureusement tendu vers l’épure et caractérisé par une mise en son d’une remarquable clarté. Porté par cinq corps et âmes vibrant à l’unisson, l’ensemble s’avère tel que le titre le suggère : lumineux. »

Jérôme Provençal
Les inrocks

voir l'article


9 décembre 2013 - Cap aus sorelhs dans Mouvement

« A l’épure de ce matériau s’ajoute une tension fiévreuse dans la communication des voix, qui se déploie tout au long de l’album et nous fait vaciller, pris que nous sommes par la finesse puissante de ce chœur. C’est cela sans doute que l’on nomme l’éblouissement et la béatitude d’être "entré en recueillement" - et c’est à cela que devrait toujours ressembler la musique. »

Flore Avet
Mouvement

voir l'article


5 août 2013 - Vox Bigerri a fait vibrer les voûtes

Article parru dans Sud Ouest le 05/08/13


...voix exceptionnelles...

...humour et simplicité...

http://www.sudouest.fr/2013/08/05/v...


4 août 2013 - Les Vox Bigerri de retour sur la scène berruyère

Article parru dans "Le Berry" le 04/08/13


...Un moment magique au crépuscule.

...une prouesse vocale et acoustique....

http://www.leberry.fr/cher/actualit...


20 juillet 2013 - Verfeil. « Vox Bigerri » a fait vibrer le parc d’En Solomiac

article paru dans "La Dépêche du Midi" le 20/07/2013


Ils "ont enchanté l’auditoire"

"...remarquable préstation..."

http://www.ladepeche.fr/article/2013/07/20/1675046-verfeil-vox-bigerri-fait-vibrer-parc-solomiac.html


23 février 2013 - Vox Bigerri à Comps

Article paru samedi 23 février 13 sur Midi Libre Edition Uzège Gardonnenque


"...le groupe Vox Bigerri conjugue profondeur, aisance, humour et fusion des voix pour un partage avec le public...."

"...l’auditoire a été transporté par les vibrations harmoniques du groupe..."

voir l'article


5 octobre 2012 - "Vox Bigerri" : l’art du chant polyphonique

"...les cinq intervenants aux voix multiples et puissantes...ont conquis l’auditoire de manière qualitative et conviviale..."

http://www.lindependant.fr/2012/10/...


29 juillet 2012 - Un été à Bourges

"...Les voix à capella ont sublimé les chants en occitan et en latin..." "...avec le sens du partage et de la générosité..." "...c’est le millier de spectateurs qui a retenu son souffle..."

voir l'article


1er juin 2012 - Porte-voix de choix

" La transmission de ce patrimoine chanté se fait en beauté par le caractère profond des voix et la générosité de ceux qui la possèdent." sudouest.fr/2012/05/29/porte-voix-de-choix


10 mai 2012 - Romances, baladas y materia cavalleresca.Tradición oral, interpretaciones tradicionales y contemporáneas

Vox Bigerri est cité dans un article universitaire paru à Sao paulo :

Antoni Rossell, “Romances, baladas y materia cavalleresca.Tradición oral, interpretaciones tradicionales y contemporáneas”, en De cavaleiros e cavalarias por terra de Europa e Américas, ed. Marcia Mongelli, Sao Paulo, ed. Humanitas.

http://www.editora.fflch.usp.br/node/255

Extrait :

La trayectoria profesional de Pascal Caumont es atípica : proveniente de una familia de músicos tradicionales, se formó musicalmente en el conservatorio, practicó la composición de música contemporánea, y fundó el grupo de música medieval y tradicional Fin’amors con el que editó dos discos. Y una vez cerrado este proyecto decidió dedicarse exclusivamente a la música occitana medieval, a su difusión y enseñanza. Y más concretamente dedicó su labor docente y musical a las polifonías tradicionales pirenaicas occitanas. Fue profesor del Conservatori Occitan de Toulouse, y recibió la medalla de oro de este conservatorio.

En la actualidad es profesor de Conservatorio Profesional de Tarbes y dirige el grupo polifónico Vox Bigerri , con el que ha grabado varios discos y con el que realiza actuaciones periódicamente.

En el conservatorio de Tarbes ha promocionado la práctica de la polifonía tradicional femenina, y es un cantante y estudioso reconocido en diferentes paises y con varias publicaciones al respecto. Pascal Caumont está inmerso en la música occitana y su elección de instalarse en Tarbes, habiendo podido continuar desarrollando su actividad profesional en la gran Toulouse, responde a una voluntad de conectar con la música tradicional viva y, a partir de ahí, generar un interés y una práctica entre los más jóvenes. Realiza continuamente cursos en España, Italia, Portugal y conciertos dentro y fuera de Europa. Y de entre su repertorio destacamos la balada occitana

Vila de Castelnau interpretada a voz sola 18.

2.7. Intérpretes actuales e innovación

Por último abordaremos los intérpretes actuales que, según nuestra opinión, son capaces de innovar sin perder el estilo tradicional y sin traicionar ni la estética ni el repertorio. Acabamos de comentar la obra de Pascal Caumont, que con su grupo es uno de los intérpretes que nosotros consideramos como capaces de innovar sin desvirtuar el patrimonio medieval.


10 mai 2012 - Vox Bigerri dans Télérama

A l’occasion de sa série de concerts à Toulouse les 19 et 20 avril, le supplément "sortir Toulouse" du Télérama n°3244 consacre une pleine page à Vox Bigerri.

voir l'article


17 avril 2012 - France3 Sud

Chronique CD Adara


" Il s’agit ici de surprendre l’auditeur avec un chant toujours en mouvement de par son rythme, ses harmonies ; Adara, c’est l’envie de profiter de chaque moment de la vie et d’en faire un moment précieux".


17 janvier 2012 - "Nabius" revista de Catalunya Sud

Article paru dans la revue Nabius (Catalogne)

voir l'article

voir l'article


17 janvier 2012 - Vox populaire

"...le groupe conjugue profondeur, aisance, humour et fusion des voix..."

voir l'article


18 août 2011 - Hestiv’Oc 2011

voir l'article



18 avril 2011 - VOX BIGERRI A BATSURGUERE

"une heure et demie de concert et quatre rappels"

"six artistes dont la qualité vocale n’a d’égale que la gentillesse"

"des voix parfaitement harmonisées et riches de couleurs et de nuances"

http://www.lourdes-infos.com/65100lourdes/spip.php?article3619


12 août 2010 - Vox Bigerri : 200 auditeurs scotchés à Saint Ronan - Locronan

Article publié dans "ouest-france" le jeudi 05 août 2010


"Le groupe de six chanteurs, dans une entente parfaite, a su impressionner son public de par la qualité et la finesse des voix"

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Vox-Bigerri-200-auditeurs-scotches-a-Saint-Ronan-_29134-avd-20100805-58735883_actuLocale.Htm


19 juillet 2010 - PLOUNÉOUR-MÉNEZ Arrée Voce. Vox Bigerri a envoûté son auditoire

Article publié dans "Le télégramme"


"un concert de très haut niveau"

"Leur complicité et le respect de l’autre sont des éléments déterminants qui font que leurs polyphonies se faisaient entendre au-delà des voûtes de l’abbaye"

"de fins comédiens"

http://www.letelegramme.com/local/finistere-nord/morlaix/stthegonnec/ploueourmenez/arree-voce-vox-bigerri-a-envoute-son-auditoire-19-07-2010-994138.php


29 mai 2010 - 187 écoliers autour de Vox Bigerri

Paru dans La nouvelle république des Pyrénées


"Moment magique où des voix se mêlent, s’accordent dans une église magnifique"

"un ensemble qui a conquis le public"

http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/28/844007-187-ecoliers-autour-de-Vox-Bigerri.html


22 février 2010 - Le magazine des musiques et danses traditionnelles en Midi-Pyrénées PASTEL

Le groupe tarbais de Pascal Caumont nous offre un second album. Nous ne pouvons que nous réjouir de la belle réussite de Pascal, tant au niveau local qu’à une échelle beaucoup plus vaste : le champ d’action de nos chanteurs s’étend progressivement, pas seulement grâce à la magie du mot « polyphonie » qui, à la suite de l’exemple corse, titille la curiosité des organisateurs et d’un public féru de musiques du monde… Certes, un beau chœur d’hommes constitué de voix viriles et naturelles possède déjà quelques atouts, qu’il provienne d’un monastère grec, de la campagne géorgienne, d’une caserne russe, d’une église sarde, d’une amicale d’anciens mineurs gallois ou d’un bistrot d’Argelès Gazost… mais nous avons ici le fruit d’une démarche exigeante et ambitieuse, qui s’appuie sur une solide et longue pratique traditionnelle pour nos six messieurs. L’exigence s’explique sans doute par le fait que Vox Bigerri est, au départ, une brillante émanation de Conservatoire à Rayonnement Départemental Henri Duparc de Tarbes. Caumont est à la fois un remarquable chanteur et un fin pédagogue, on le sait… au point d’avoir si parfaitement convaincu son directeur, Alain Perpétue, que celui-ci figure parmi les rangs de Vox Bigerri ! Dans un certain sens, on pourrait expliquer ainsi l’éclectisme du groupe : sur dix-huit plages du CD, sept seulement sont consacrées à la Bigorre et au Béarn, racines évidentes de notre groupe. Les onze autres vont puiser au Pays Basque (comme dans le précédent CD), puis en Auvergne, en Corse, en Sardaigne et en Vénétie. Séduits par la beauté de certaines traditions, ils en reproduisent avec soin les harmonies et inflexions… la plupart du temps de façon convaincante : Vox Bigerri visite avec un appétit de découverte et une soif de faire siennes ces diverses traditions, s’appliquant à travailler telle ou telle technique. Le groupe souhaite que son nouvel album s’écoute comme un séduisant parcours explorant des ambiances envoûtantes ou joyeuses et des techniques vocales variées, mais aussi [qu’]il offre une nouvelle fusion vibrante des voix des six chanteurs, comme l’annonce leur site web. L’exigence pédagogique de ces découvertes et approfondissements pourrait se poursuivre par l’ambition de créer des musiques nouvelles et de se raprocher de l’univers classique : ainsi s’expliqueraient les deux compositions - très différentes entre elles - de membres du groupes, Pascal Caumont et Olivier Capmartin, tout comme les arrangements sur deux chants basques du compositeur Jose Antonio Donostia (1886 - 1956). L’exigence de Vox Bigerri n’est pas à prouver. Son ambition transparaît dans ce désir de découvertes, et d’ouverture à un vaste public. Les avis seront peut-être partagés quant à ce melting pot qui s’explique dans le cadre d’une formation didactique à l’univers des polyphonies (orales ou non), ou éventuellement dans celui d’un « parcours découverte ». Mais d’aucuns pourraient aussi préférerer un répertoire plus ciblé, auquel nos six hommes sont rompus : celui des Pyrénées centrales, qui est loin d’avoir encore livré tous ses secrets, de la cantera à l’église, voire désormais au concert. J.-C. Maillard


12 janvier 2010 - Festival Echo

Le samedi, ce fut au tour de l’ensemble VOX BIGERRI, chœur d’hommes du Grand Tarbes, de nous emmener en voyage au départ de l’église Saint-Christophe à Tertre. Sous la direction de Pascal Caumont, les 6 chanteurs ont offert un large aperçu des polyphonies traditionnelles de la montagne et de la plaine des Pyrénées Centrales, en passant par la Catalogne, le Pays Basque, la Sardaigne et la Corse.

Dans un répertoire tantôt grave, tantôt joyeux, tantôt romantique, tantôt ironique, les chanteurs se sont révélés être de vrais comédiens.

Leur naturel et leur simplicité dans une prestation d’un professionnalisme parfait ont séduit toute l’assistance qui a exprimé son ravissement par des tonnerres d’applaudissements et l’acquisition de nombreux CDs.

www.festivalecho.be


2 octobre 2009 - Madiran. Vox Bigerri, hommes de paroles

Paru dans la Nouvelle République des Pyrénées


Le concert de Vox Bigerri, dirigé par Pascal Caumont, a rempli l’église de Madiran pour les journées du Patrimoine. Les voix sont belles et harmonieuses pour six hommes vêtus de noir qui allient simplicité, joie, plaisir de chanter, gestuelle. Et le public a été conquis. Voyage polyphonique Des chants polyphoniques qui transportent des Pyrénées en Italie, au Pays basque, avec des histoires chantées ou contées et même murmurées, à la satisfaction du public. Les six choristes ont su décrire, au travers des chants, gestes et paroles en accord avec la tradition orale, l’atmosphère gaie, parfois douloureuse ou plus intime des textes et poésies. De l’humour aussi avec l’histoire personnelle de François 1er, les disputes de village ou ironie du sort pour un amant délaissé. Un registre varié qui a mis en exergue des voix, des sonorités, des « nuages sonores » pour un réglage des harmonies pointu. Des voies puissantes qui jouent en solo, duo ou trio pour le régal de tous et qui, pour le poème basque de Josean Artze, « Ene Maitea », ont reçu l’ovation du public, tout comme le « Magnificat », de Vesubie. Gentillesse et plaisir de chanter se sont terminés au fond de l’église sous une forme d’aubade dédiée à tous, si bien que le groupe a eu du mal à terminer face aux rappels qui n’en finissaient pas.

http://www.ladepeche.fr/article/2009/10/04/686410-Madiran-Vox-Bigerri-hommes-de-paroles.html


26 août 2009 - La polyphonie, au-delà des Pyrénées - Fourques-sur-Garonne

Paru dans Sud-Ouest


« Complet. » C’est ce qui aurait pu être affiché à l’entrée de l’église Notre-Dame de Fourques, jeudi soir, pour le concert décentralisé du Festival lyrique en Marmandais. Enorme succès donc pour cette soirée avec Vox Bigerri, le choeur d’hommes du Grand Tarbes. « Un tel concert enrichit la programmation culturelle de notre petite commune », a reconnu Jacques Bilirit, le maire de la commune, dans sa présentation de la soirée en compagnie de Philippe Mestres, directeur du festival lyrique.

Pyrénées et Méditerranée

Les six choristes (Fabrice Lapeyrère, Henri Gonzalès, Olivier Capmartin, Alain Perpétue, Pascal Caumont et Bastien Zaoui) ont chanté des polyphonies de tradition orale en les mettant en perspective avec des créations contemporaines. Un véritable voyage dans les Pyrénées et bien au-delà puisque le répertoire de Vox Bigerri s’appuie sur un collectage de la péninsule italienne, des diverses îles de la Méditerranée jusqu’aux chants des deux versants des Pyrénées, de la Catalogne au Pays Basque. « Des soirées comme celle-ci, on en redemande », a déclaré le maire en s’inscrivant déjà dans la programmation de 2010.


5 août 2009 - Succès et émotion avec les Vox Bigerri - Ile-aux-Moines

Paru dans Ouest France


Justesse des timbres, beauté des sons, réglage des harmoniques : le concert de Vox Bigerri (photo), choeur d’hommes du Grand Tarbes, a rempli l’église Saint-Michel, lundi soir 3 août.

Un public conquis par la diversité du répertoire, servi à merveille par le groupe, dont la présence scénique est intense. En quelques instants, et par la simple magie de ses voix, Vox Bigerri sait instaurer une ambiance communicative tour à tour tendre, recueillie, intime, joyeuse. Un concert jubilatoire dont on ressort rasséréné !


28 mai 2009 - D’aigas e de ròcas

Paru dans la Setmana de mai 2009


Qu’èra la presentacion, diluns 11 de mai a l’Ofici de torisme de Tarba, de « d’aigas e de ròcas » lo dusau disc deu grop « Vox Bigerri ». Qu’èran presents lo maire de Tarba, conselhèrs generaus e tanben plan de representants deu mieitan associatiu. Que s’i encontravan cantaires « tradicionaus » mes tanben membres deu grop orfeonic de cantaires pirenencs tarbés e representants deu monde de la musica « sabenta ». Signe de que Vox Bigerri, lo grop de polifonias deu Conservatòri nacionau de musica de Tarba, que s’a hèit en pòcas annadas la plaça de tria qui s’amerita dens lo paisatge culturau pirenenc.

Aqueths professionaus de la musica e de la votz qu’auherín trocets causits deu lor repertòri. Repertòri vocau d’Euròpa deu sud, de la Sardenha au País Basc, que s’i canta en italian, sard, basc e occitan en aqueste disc. Pròva, se’n calè, deu caminament d’aubrida culturau de Vox Bigerri. Be n’i a qui regretaràn enqüèra de véder un grop « de nosta » cantar en lengas mei que l’occitan. N’an pas comprés que l’espaci culturau revelat per Vox Bigerri que permet, gràcias a la confrontacion de las musicas, de las tecnicas vocaus e de las poesias, de compréner e valorar l’aubiatge occitan en un ensemble sud-europèu. Aubiatge occitan, car d’Auvernha aus Pireneus, los cantaires non s’embarran pas en aqueras termièras provinciaus qui daubuns e dreçan tostemps e qui non pòden arretiéner ni la paraula ni las cantas.

Au delà de l’exploracion de la tradicion (sus la basa deu tribalh de recèrca de Pascal Caumont), los de Vox que revèlan tanben la lor mestreja estomaganta de la polifonia en auherint au public jòlhas de creacion contemporanèa. La creacion basca qu’ei aquiu beròi representada mes los de Vox Bigerri que’s son adara clinats sus la poesia occitana e las creacions musicaus sus un poèma de Loisa Paulin tau com sus un sonet de Bertrand Larada qu’endralhan lo grop sus la revitalizacion de las honts d’ua practica polifonica occitana qui’s questiona sus la soa identitat. Aqueste disc qu’ei ua etapa mei sus la via de la valoracion e de la reconquista d’ua identitat collectiva exprimint-se per la musica. Qu’auratz, au segur, lo parat de’us enténer a cantar au ras de vòsta : que viran en Occitania tota e plan au delà. Totun, aqueth viatge « d’aigas e de ròcas » haciatz-lo au mei viste.

Joan Loís Lavit


14 mai 2009 - Tarbes. Des hommes de chœur

Paru dans La Dépêche


D’Aigas et de rocas, autrement dit « D’Eaux et de roches », voilà le titre du nouveau CD de Vox Bigerri. Un titre qui résume l’esprit de ce disque qui fait la part belle au Sud, avec des chants corses, sardes ou italiens.

« Notre public l’attendait depuis longtemps », sourit Pascal Caumont, le chef de ce chœur d’hommes, véritable émanation du conservatoire de l’école de musique de Tarbes, puisque son directeur fait partie de ces 6 chanteurs aux voix exceptionnelles.

Avec ce nouveau CD, Vox Bigerri explore donc de nouveaux horizons.

« Notre premier CD, édité en 2007, était consacré aux chants pyrénéens et béarnais », poursuit Pascal Caumont, comme pour indiquer que ce répertoire-là reste leur « cœur de métier ». Et toujours avec ce va-et-vient entre tradition et création. « Mais avec ces chants méditerranéens, il y a une continuité, un air de famille dans la pratique vocale, voire dans les cultures. On s’en est rendu compte lors des rencontres qui ont émaillé la réalisation de ce CD. »

Et des rencontres il y en a car en à peine quatre ans, Vox Bigerri s’est constitué une solide réputation. « C’est extraordinaire, s’enthousiasmait Gérard Trémège, président du Grand Tarbes, qui a souhaité célébrer cette sortie par une cérémonie qui s’est tenue à l’office de tourisme de Tarbes. Ils ont conquis un public fidèle qui dépasse les frontières du département, voire du pays, puisqu’ils sont très demandés à l’étranger. À ce titre, ils sont des ambassadeurs de l’agglomération. » Avant de conclure par un trait d’humour : « On dit souvent que les hommes politiques sont toujours en recherche de voix, mais celles-là, je les apprécie particulièrement par leurs qualités ».

Notez que cette cérémonie ne s’est pas déroulée par hasard à l’office de tourisme. D’abord, parce que Vox Bigerri sont des ambassadeurs de notre ville, mais aussi parce que des actions communes sont prévues dans l’optique d’un meilleur rayonnement de notre cité. C’est ce qui s’appelle chanter à l’unisson… En attendant, le CD, superbe, se trouve en vente à l’office de tourisme, au conservatoire, chez Lhéris et à la Librairie du Méridien.


17 mars 2009 - Musiques et chants traditionnels à l’honneur

Paru dans sud ouest


L’école de musique de l’Amicale laïque montoise s’est invitée, avec ses élèves du conservatoire, dimanche dans l’après-midi, à l’église de Saint-Pierre, aux côtés du groupe Vox Bigerri pour une représentation de haute facture.

Devant une assistance nombreuse de tous âges, le premier concert proposé est l’oeuvre dynamique des élèves du département de musiques traditionnelles du Conservatoire des Landes sous la direction de Yan Cozian. Une vingtaine de musiciens, enfants, adolescents et adultes jouant de l’accordéon diatonique, de la vielle à roue, de la boha (cornemuse landaise), de différentes flûtes dont la flûte à 3 trous, ont ravi un public très attentif aux suites de scottishs, de polkas, de congos. « C’est des musiques à danser, c’est ce que les élèves apprennent en cours particuliers et en musique d’ensemble au Conservatoire dans les différentes antennes du département », explique Caroline Belly, chef choriste et première responsable de l’école de musique à l’amicale.

La deuxième partie du spectacle, avec Vox Bigerri, le Choeur d’hommes du Grand Tarbes, a été particulièrement émouvante et envoûtante. Dirigés par Pascal Caumont, six hommes vêtus de noir sont sur scène, interprétant avec brio des chants traditionnels de Gascogne, de Provence et de Corse, mélangeant sérieux, compétences vocales et humour. Ils ont pu transmettre de l’émotion et de la joie. Ravie, Caroline Belly dira, « ils nous ont entraînés avec eux à la découverte d’un chemin musical très particulier, celui des polyphonies de tradition orale d’Europe du Sud ».

La fin du spectacle fut particulière, avec un concert spécial. Une trentaine de stagiaires qui, à la fin de deux jours de stage avec Pascal Caumont, directeur artistique du groupe Vox Bigerri (organisé par l’Amicale laïque montoise), ont présenté deux chants traditionnels bien interprétés malgré la difficulté de ce répertoire. Les stagiaires, tout autant que les professionnels, ont eu droit aux applaudissements d’un public conquis.


23 décembre 2008 - Vox Bigerri , vox populi

Paru dans la Dépêche du Midi


Très populaires, les chants d’hommes comme de femmes puisqu’il s’en crée de plus en plus chez elles également, mais quand, en plus, ils sont de la qualité de ceux de Vox Bigerri, cela donne des moments très appréciés, comme pour le concert de musique baroque donné avec Antiphona à la collégiale d’Ibos.

photo Laurent Dard


26 décembre 2007 - Concert à Serres-Molaàs

Paru dans la République des Pyrénées.


JPEG - 46.9 ko

Pour tous, ce fut une révélation ! Déjà l’entrée en scène des 6 chanteurs vêtus de noir, remontant l’allée centrale en offrant une aubade, était pour le moins originale. Le reste de la soirée sera de la même veine : un pur régal. Voix pures et bien timbrées, harmonies précieuses, fulgurances parfaitement maîtrisées, nuances subtiles comme dans le sublime "Ene Maitea Zabaltzen", un chant basque aux sonorités à la fois traditionnelles et modernes, où les voix s’éteignent jusqu’à devenir un simple souffle dans lequel on parvient à discerner quelques mots murmurés. Un travail d’orfèvre, du grand art ! Le choeur de l’église St Martin s’est fait l’écho de cette prestation flamboyante. Deux heures de concert sous les ovations. Quatre rappels par le public debout : rien que du bonheur !


26 septembre 2007 - Concert à Saint-Louis et Parahou le 15/09/07

Paru dans l’Indépendant du Midi.


La présentation est chaleureuse, se fait parfois didactique, n’oublie jamais de faire sourire. Bien sûr les voix sont belles, les arrangements magnifiques ; la technique est là, mais s’y ajoute surtout la joie de chanter, ressentie par un public conquis et qui retiendra longuement les chanteurs dans l’église.


17 septembre 2007 - Pyrénées Magazine

Vox Bigerri en photo sur la pochette du disque distribué avec ce numéro d’été de Pyrénées Magazine. Vox Bigerri est également cité dans le dossier consacré aux chants traditionnels des Pyrénées, on y retrouve également Vox Bigerri en photos.


24 août 2007 - Concert à Sare

À voir sur itelebista.


Un petit reportage de la télévision basque itelebista sur un concert à Sare.
À voir ici.


16 août 2007 - Concert à Bagnères le 14/08/07, festival "A voix Haute"

Paru dans la Nouvelle République des Pyrénées.


Les yeux fermés, il n’y avait qu’à se laisser porter par les voix chaudes des six membres de Vox Bigerri. L’acoustique de l’Eglise Saint Vincent faisait le reste.[...]

Armés de leur humour, de leur bonne humeur et de ces longues notes entremêlées qui apaisent le corps et l’âme, ils ont conquis sans difficulté le cœur des festivaliers d’À voix haute.


21 juin 2007 - Lancement officiel du disque

Paru dans la Nouvelle République des Pyrénées.


Depuis sa création, le chœur d’hommes du Grand Tarbes "Vox Bigerri" a pour objectif de valoriser les polyphonies traditionnelles de l’Europe du sud (Bigorre, Bearn, Italie du Nord, Corse, Sardaigne, Provence, Pays Basque ou Catalogne...) mais aussi de mettre en regard de cette pratique d’autres esthétiques contemporaines, romantiques ou anciennes.

Vox Bigerri, au delà des concerts c’est aussi désormais un CD "vias deths aires" qui a été officiellement présenté jeudi dernier au conservatoire Henri Duparc lors d’un apéritif concert [...].

Photo P.C.


3 février 2007 - Concert à Saint-Martin-Le-Beau (37)

Paru dans la Nouvelle République.


Les deux ténors, deux barytons et deux basses sont passés du murmure... à la voix pleine et puissante, en parfaite harmonie.

Leurs notes continues, en relais inaudible et servant de fond au chant, étaient impressionnantes de perfection. Leur humour, leur gaîté ont ajouté au plaisir musical. La prestation était si belle que le public a hésité avant d’applaudir à tout rompre.


21 octobre 2006 - Concert à Bours le 20/10/2006

Paru dans la Nouvelle République des Pyrénées.


Une puissante voix d’homme entonne une mélodie à l’exterieur de l’église. Par les portes grandes ouvertes, le public installé à l’intérieur cesse son brouhaha aussitôt. Une deuxième voix s’élève. Puis les autres, qui s’accordent aux premières. Les six chanteurs de Vox Bigerri, tout de noir vetus, remontent à pas lents l’allée centrale. Ils poursuivent leur chant et l’achèvent devant l’autel face au public. Celui-ci, déja conquis applaudit longuement. Subjugué, il restera de bout en bout sous le charme du groupe, dont la prestation talentueuse lui procurera des émotions dont il se souviendra. [...]

Pierre Guinle


<