CÒR D'ÒMES DE BIGÒRRA
disques

ligams


cap aus sorelhs


adara


d’aigas et de ròcas


vias deths aires
site propulsé par spip
chants
Zia tatana
Sardaigne.

“La foi je la professe avec une grande bouteille... que je sois foudroyé s’il m’arrive à nouveau de boire de l’eau” – polyphonie traditionnelle à quatre voix.

Sa fide la professo
Chind’una diminzana
De cudd’e Zia Tatana Faragone

Custu est unu sermone
Chene contu nen capu
Chirone, conca’e napu, canzilleri


Sa pinna ei su tinteri
Pro fachere un iscrittu
A forza’e ghiraittu imbrasiau

Ca so’ che boe muscau
Che pruvere nigheddu
Ca finzas su cherbeddu happ’impinnau

Mi falet una raju
Unu raju mi falet
Si torro a biber’ abba in bida mea

La foi je la professe avec une dame-jeanne de chez Zia Tatane. Ceci est un discours sans queue ni tête, tête de rave. La plume et l’encrier pour faire un écrit à base d’abbats grillés. Je suis comme un bœuf enragé, comme de la poussière noire, pour m’être « imbibé » jusqu’au cerveau. Que me consume la foudre, que je sois foudroyé si je me remets un jour à boire de l’eau.