CÒR D'ÒMES DE BIGÒRRA
disques

ligams


cap aus sorelhs


adara


d’aigas et de ròcas


vias deths aires
site propulsé par spip
chants
Aquesta nuèit passada
Bigorre, version collectée dans les Baronnies.

Polyphonie traditionnelle à deux ou trois voix, racontant de façon ironique le réveil d’un amant abandonné et prêt à se noyer de désespoir.

Aquesta nuèit passada / qu’èi saunejat
Qu’èi saunejat lairon laireta

Qu’èi saunajat lairon lairà

Qu’avèi la mía mestrèssa / au mié costat

Lo maitin jo me lhèvi / la i tròbi pas
M’en vòi tà’u pè la pòrta / au tròt tròt tròt
Aubrètz mia berojina / sinon vòi negar


Galant si tu t’en nègas / negat seràs

La nuit dernière j’ai rêvé que j’avais ma maîtresse à mon côté. Le matin en me levant je ne l’y trouve pas. Je m’en vais au pied de sa porte en courant : « Ouvrez ma belle, sinon je vais me noyer ». « Galant, si tu te noies, noyé tu seras ! »